Retrouvez ici les actualités européennes et les émissions de radio Mag Europe

 

Bilan à mi-mandat des députés européens de l'Ouest

La Maison de l'Europe Le Mans - Sarthe a réalisé une brochure sur le Parlement européen, son rôle et sa composition et sur les réalisations à mi-mandat des députés de l'Ouest (notamment sur la suppression des frais d'itinérance ou encore la lutte contre le terrorisme dans l'UE).

Vous pouvez accéder librement à cette publication avec le lien ci-dessous.

 

Edito de Catherine Lalumière  sur le Brexit - Présidente de la Fédération Française des Maisons de l'Europe

Editorial - 24/06/2016 - Le rocher de Sisyphe

Le « Brexit » l’a emporté. C’est un choc mais, plus que jamais, nous devons garder notre sang froid.Ce choc ne doit pas conduire à l’affolement. A tous les niveaux, souhaitons que chacun assume ses responsabilités en évitant autant que faire se peut la démagogie et le populisme. Mais le sang-froid ne signifie pas immobilisme. Ce serait bien imprudent de refuser de voir les raisons profondes du désamour envers l’Union européenne, raisons sociales, économiques, identitaires, culturelles et finalement très politiques que l’on retrouve bien au-delà de la Grande-Bretagne. Au contraire, le choc britannique donne l’occasion de réaliser de profondes réformes, et de dégager enfin les grands objectifs politiques de l’Europe dans le monde d’aujourd’hui. 

Catherine Lalumière

 

Communiqué de presse des Maisons de l'Europe du Grand Ouest sur le Brexit rédigé le 17 juin 2016

A l'occasion de la réunion des Maisons de l'Europe du Grand Ouest le 17 juin 2016, nous nous sommes interrogés sur la question que pose la réponse des britanniques au référendum du 23 juin 2016, vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse, rédigé le 17 juin avant l'annonce du résultat du vote.

 

8 mars : Journée Internationale du droit des femmes

Comme nous pensons qu'une journée n'est pas suffisante pour faire honneur aux femmes, nous vous proposons de vous parler de femmes . Pour cela, nous vous présenterons chaque semaine une femmes qui participe ou a participé à la création et à l'évolution de l'Union Européenne.

Věra Jourová 

Cette femme a gravi petit à petit les échelons, partant d’une adhésion et d’une participation à la politique de sa ville natale, jusqu’à arriver en haut, au sein de l’Union Européenne. 

Né en République Tchèque en 1964, elle grandit dans une petite ville avec ses parents. Elle a ensuite étudié l’anthropologie à Prague, tout en élevant ses deux enfants. Après avoir été diplômée, elle retourne dans sa ville natale, Třebíč. C’est alors qu’elle se lance dans la politique, en tant que secrétaire et porte-parole de la mairie de Třebíč, de 1995 à 2000. Elle continue sa carrière en politique en étant à la tête du département de développement régional de la région de sa ville natale, la région de Vysočina, et ce de 2001 à 2003

C’est alors qu’elle est propulsée au sein de la politique nationale de son pays : elle devient la chef adjointe du ministère du développement régional de son pays. Jusqu’en 2006, elle va mener l’intégration de son pays au sein de l’Union Européenne. De 2006 à 2013, elle exerce en tant que consultante indépendante : elle a pour mission de donner des conseils à certains pays (Moldavie, Biélorussie, Roumanie, Estonie, Russie etc.) concernant des questions sur l’Union Européenne. Membre de l’ANO (parti centriste en République Tchèque) depuis 2012, sa popularité ne cesse de grimper, jusqu’à envoyer son parti à la seconde place des élections nationales en 2013 et en première place lors des élections Européennes de 2014. C’est lors de cette même année que les trois partis politiques de la République Tchèque s’entendent sur le fait que Věra Jourová doit être la prochaine commissaire Européenne. Ce n’est qu’après une réunion du Parlement Européen qu’elle est nommée en tant que commissaire Européenne pour la justice, la consommation et l’égalité hommes-femmes. Elle a alors pour principal but l’égalité des genres, la coopération judiciaire au sein même de l’Union Européenne, ainsi que les négociations concernant le « EU-US Safe Harbor Agreement ».  

Angela Merkel

Elle est la personnalité allemande de tous les records: la plus jeune ministre, la première chancelière, la plus populaire

Née à l'Ouest de l'Allemagne en 1954, elle grandit à l'est et fait des études de physique à l'Université de Leipzig. Elle entre à l'académie des sciences de la RDA (Berlin) en 1978 et développe sa thèse qu'elle soutient en 1986. Dans les années 1980 elle fait partie d'un groupe d'étudiants qui soutient le mouvement polonais, le solidarnosc. Elle est propulsée en politique en devenant la porte parole adjointe du dernier dirigeant en RDA, Lothar de Mazière. Elle rejoint la CDU en 1990. Après avoir été élue députée aux premières élections après la réunification allemande, elle devient la plus jeune ministre en 1991 en charge dans un premier temps de la condition féminine et de la jeunesse avant de devenir ministre de l'environnement en 1994 dans le gouvernement Kohl. Elle devient secrétaire générale de la CDU en 1998 avant d'en devenir présidente en 2000. Après la victoire de la CDU/CSU en 2005, elle devient la première chancelière en Allemagne et la plus jeune à ce poste. Elle s'impose comme une figure incontournable en Allemagne et en Europe. 

En 2012 les allemands lui sont favorables à plus de 80%, du jamais vu. L’Allemagne traverse la crise financière sans difficulté grâce aux mesures mises en place par la chancelière ( comme le mécanisme de chômage partiel cofinancé par l'État fédéral). Le chômage en Allemagne n'a pas cessé de baissé depuis 2005, atteignant aujourd'hui 4,7%. Elle est aussi arrivée à construire différentes coalitions pendant ces trois mandats (deux avec le SPD, un avec les libéraux), accordant des concessions intelligentes pour que cette dernière se passe au mieux (comme le salaire minimum à 8,50€ )... Par sa politique extérieure, elle fait briller l'Allemagne au niveau européen et international en réglant le conflit grec et par sa gestion de la politique d'immigration qu'elle mène aujourd'hui seule devant le manque de soutien des autres dirigeants européens. Aujourd'hui elle est contestée dans son camp (surtout à la CSU). Les dernières élections partielles régionales n'ont pas été brillantes pour le parti de la chancelière. . Même si elle est contestée par une partie des allemands, même au sein de son propre clan, la popularité de cette dernière auprès des allemands est pourtant encore autour de 60% (en comparaison avec Hollande qui n'obtient que 17% d'opinion favorable).

 

Pour plus d'informations sur Angela Merkel, nous vous recommandons l'article du Taurillon: Angela Merkel, la femme la plus puissante du Monde?

Sandra Kalniete

Figure emblématique de l'indépendance lettone, Sandra Kalniete est aujourd'hui engagée pour l'avenir de l'Union Européenne

Née en Sibérie dans une famille lettone qui avait été déportée par la police secrète russe, elle revient sur la terre de ses ancêtres à l'âge de 5 ans. Devenue adulte, elle prend conscience des violences infligées par les russes au peuple letton et notamment à sa famille. Elle s'engage alors en politique pendant le mouvement d'indépendance de la Lettonie et en devient une figure emblématique. Après la déclaration d'indépendance de la Lettonie, elle travaille au Ministère des Affaires Etrangères (1990-1993) et est ambassadrice extraordinaire auprès de l'ONU de 1993 à 1997.

Elle occupe le poste de Ministre des Affaires Etrangères à partir de 2002 et devient en 2004 la première Commissaire Européenne chargée de l'Agriculture et au développement rural. Cette même année, elle participe au comité de rédaction de la Constitution européenne. Malgré sa popularité auprès de son peuple, elle n'est pas reconduite commissaire sous la Commission Barroso I.Elle se retire alors quelques temps de la sphère européenne avant d'être élue députée européenne en 2009 et réélue en 2014.

Elle mène plusieurs combats aujourd'hui. Elle a longuement participé aux débats sur l'Ukraine et le règlement de son conflit. Elle défend les droits de l'homme et s'oppose à tout régime totalitaire. Issue d'une famille qui avait été martyrisée par l'Union Soviétique, elle se pose en défenseuse des droits des ukrainiens et s'oppose clairement à la politique étrangère menée par Poutine, que ce soit en Europe ou au Moyen-Orient. Elle soutient à la suite des attentats en France une politique plus rapprochée entre les Etats de l'Union Européenne. Elle milite pour une Union Européenne de la Défense, avec par exemple un siège militaire permanent pour les situations d'urgence.

Enfin elle fait partie d'un Think thank dont l'objet est de réfléchir à l'avenir de l'Union européenne

 

Mails d'Europe

L'ESSCA (Ecole Supérieure des Sciences Commerciales d'Angers) reprend la série des Mails d'Europe, articles de toute l'Europe traduits en français.

Nouveaux et anciens articles disponibles ici.

 

Le Mag Europe.

Comment est fêtée l'Europe en mai chez nos voisins européens? Les ambassadeurs et ambassadrices des villes jumelles d'Angers : Osnabrück, Pise et Wigan, nous présentent le programme de la Fête de l'Europe dans leur ville d'origine.

Vous trouverez sur cette page les derniers podcasts des émissions de radio Mag Europe enregistrées dans le Maine-et-Loire.

Le Mag Europe est l'émission des Maisons de l’Europe et Centres d’Information Europe Direct de Nantes, Angers, Laval, Le Mans et la Roche-sur-Yon.

Retrouvez également le Mag Europe sur notre radio partenaire angevine, Radio G (101.5 fm), tous les mardis à 12h10 et tous les vendredis à 9h13.

 

J'Europe, Votre Lettre sur les projets européens Jeunesse en Maine-et-Loire

 

Edito de Catherine LALUMIERE, présidente de la Fédération française des Maisons de l'Europe, suite à l’attentat contre Charlie Hebdo :

 

La Lituanie est depuis le 01/01/2015 le 19e pays de la zone euro.

Après la Lettonie il y a tout juste un an (01/01/2014), c'est au tour de son voisin lituanien d'adopter la monnaie unique en ce début d'année 2015. Désormais, 19 pays sur les 28 que compte l'Union européenne font partie de la zone euro.

L’ex-tigre balte, membre de l'Union européenne depuis 2004 (comme l'Estonie et la Lettonie), est le dernier des pays baltes à adopter la monnaie unique. Les lituaniens sont habitués à changer de monnaie. En effet, en près de 25 ans, le pays en aura eu quatre différentes : rouble (1940-1991), talon (1991-1993), litas (1993-2014) et euro (à partir de 2015).

Eléments de rappels sur la monnaie unique (source : http://www.touteleurope.eu/les-politiques-europeennes/economie-et-monnaie/synthese/la-monnaie-unique-et-la-zone-euro.html)

Depuis 1999, l'euro est la monnaie unique des Etats membres qui participent à la troisième et dernière phase de l'union économique et monétaire (UEM) et qui remplissent les critères de convergence. Onze au début, ces Etats sont actuellement 19. Carte des pays membres de la zone euroLa "zone euro" ne correspond donc pas à l'Union européenne (qui compte 28 Etats membres), même si tous les pays participant à l'UEM sont sensés adopter un jour la monnaie unique. Font exception le Danemark et le Royaume-Uni qui ont obtenu une clause d’exemption dans le traité (opt-out). La Suède, suite à un référendum en 2003, se maintient intentionnellement hors des critères de convergence (il s'agit d'un "opt-out informel").

Outre les 19 pays membres de la zone euro, quatre micro-États (Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican) sont également autorisés à utiliser la monnaie unique et certains pays européens, comme le Monténégro ou le Kosovo, l'utilisent de facto.Mis en circulation le 1er janvier 2002, l'euro est aujourd'hui la deuxième monnaie au monde pour le montant des transactions (derrière le dollar américain), et la première monnaie au monde pour la quantité de billets en circulation. 330 millions de personnes utilisent aujourd'hui la monnaie unique européenne.

 

 

 

 
L'actu de la Maison de l'Europe Angers & Maine-et-Loire  sur notre page facebook.

 
 
 

Principaux sites d'informations sur l'Europe :

Propulsé par Viaduc Maison de l'Europe 49 - © Tous droits réservés
Ce site est propulsé par Viaduc